Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 août 2021 3 11 /08 /août /2021 05:00

Certaines ont résonné en moi comme des échos à ce que j’ ai vécu, à ce que j’ ai ressenti.

« Les Sept Sœurs » : j’ ai lu le 1er tome de cette saga de 7 livres, chacun pour une de ces sœurs .

A la mort de leur père adoptif chacune reçoit une lettre de lui avec un indice qui les mènera à leurs origines.

C’ est incroyable ce que l’ on veut trouver absolument quand il nous manque un maillon dans notre chaîne familiale. J’ ai connu ça et je n’ ai eu de cesse de le trouver, ce maillon manquant. Bonheur, soulagement, apaisement, bien – être… je ne saurai dire mais j’ avais enfin une réponse .

J’ ai hâte de découvrir la genèse des autres sœurs, et de voyager avec elles .

 

« Les Possibles » : ou les ravages de la Maladie avec un grand M,

 Avoir une idée très précise des atteintes des souvenirs d’ un être aimé, surtout quand le corps médical ne veut pas admettre que le diagnostic que l’ on évoque, comme je l' évoquais à l' époque,  est le bon !

Ne plus être reconnue, être confondue, être perdue dans les méandres de la mémoire maternelle… Elle devient une dentelle très ouvragée, pleine de vides !

 

« Le Tourbillon de la Vie. »

Même thème que le précédent … Les souvenirs qui s’ effacent et qu’ il faut préserver par tous les moyens possibles… Je n’ ai pas vécu aussi intensément cette situation, l’ aurais – je supportée, aurais – je su l’ affronter avec courage ? Je ne le saurai jamais  mais ce livre m’ a émue aux larmes

 

« Bretzel et beurre salé » : juste pour le titre, un mixte d’ Alsace et de Bretagne .

J’ avoue que c’ est le côté Bretagne qui m’ a titillée et je n’ ai pas été déçue. Ce fut une récréation !

C’ est géographiquement fictif, mais j’ ai reconnu des coins du Finistère Sud dans cette « enquête » policière sur fond de choucroute un brin corrompue.

Je crois qu’ il y a une suite.

En attendant je vais me remettre au patch ! Ou peut être lire encore....

 

Partager cet article
Repost0
19 juillet 2021 1 19 /07 /juillet /2021 09:33

Ce coup - ci je parle de 2 lectures, la 1ère que j' ai aimée et une autre en malus.

"Promis on reste amis" c' est une histoire comme je les aime, une histoire qui coule comme un bonbon doux, une histoire dont on sait d' avance la fin. C' est écrit "en direct" mais avec des chapitres en continu de l' action qui se déroule entre les 4 amis qui vivent dans la même maison. 

Janhvi, la seule fille au milieu des 3 garçons a une vie sentimentale chaotique, elle vient encore de se faire larguer. En plus son  travail de préparation d' une exposition sur la faune marine lui donne du fil a retrordre, ses idées n' étant pas celles de son irracible patronne

Peter, amoureux de janhvi depuis leurs 7 ans, vétérinaire jusqu' au bout des idées, n' arrive pas à se rendre à l' évidence: lui avouer son amour, . Il va finir par passer à côté de savie, de leurs vies.

Graham, en rupture avec sa famille qui l' a "abandonné", est en procédure d' adoption avec Léandro son mari, pour être un père attentionnéet présent, ce qu' il n' a pas connu avec ses parents partis se retrancher en Ecosse depuis son coming out.


Leandro, le temporisateur du groupe, va devoir gérer l' arrivée impromtue de ses beaux - parents, les parents de Graham, qui ne connaissent pas son existence, gérer aussi les problèmes sentimentaux de ses amis, et le stress de Janhvi pour son expo, et l' attente de la demande d' adoption. Ça fait beaucoup pour un seul homme!

J' ai dévoré ce livre, j' ai adoré arriver enfin sur le happy end.

##############################

Et puis un plus, un malus.

C' est la couverture qui m' a fait de l' oeil, c' est le cas de le dire.

J' ai failli arrété au bout de quelques pages, j' ai insisté jusqu' à la 177 éme! Je n' irai pas plus loin.

C' est trop violent! 

C' est une minette qui parle, dans ce livre d' anticipation mélé de science - fiction. Il y a la guerre et tout ce qui en découle, la faim, les moyens d' y remédier, les morts, les attentats...

Bref je ne peux pas!

 

Partager cet article
Repost0
15 juillet 2021 4 15 /07 /juillet /2021 05:00

C’ est un bouquin « récréation » comme je les appelle, ces livres que je dévore entre des lectures plus « littéraires » dans le sens « sérieux » comme le dernier en date, dans la saga des Cazalet.

J’ aime me déconnecter d’ un livre dit sérieux en m’ immergeant dans un autre, facile . Et quand il y a un « happy end » c’ est encore plus que parfait, comme celui – ci !

 C’ est le difficile équilibre entre la vie rêvée de Cat et la vie réelle de Katie.

Katie, fille de la campagne du Somerset, se fait appeler Cat, gomme son accent pour travailler à Londres dans une boite de publicité. Elle vit sa vie rêvée sur Instagram mais compte ses moindres dépenses,  loge en colloc’ dans une minuscule chambre à des heures de transport de son travail. Jusqu’ au jour où elle est renvoyée par sa patronne tyrannique.

Retour à la case Somerset dans la ferme de son enfance entre son père et sa belle mère qui veulent créer un glamping. ( camping glamour). Son amour - propre la bâillonne.

Pour ne pasles inquiéter et leur avouer son licenciement elle s' invente un congé sabbatiquet décide de s’ investir à fond dans leur projet, au point de faire de cette ferme un lieu de détente et une adresse à ne pas manquer du « Tout Londres ».

Et qui y vient ? Ses ex patrons ! Vengeance en vue… ou pas ?

J’ ai  éclaté de rire en lisant les premières pages où l’ auteure décrit son trajet métro – boulot. Un pur régal. C' est du vécu! J' ai adoré son sens de l' observation, ses réflexions, son humour.

Je testerai sans doute d’ autres romans de cette auteure.

 

 

Partager cet article
Repost0
7 juillet 2021 3 07 /07 /juillet /2021 05:00

    Rappels: Tome 1 et  Tome 2

J’ ai eu plus de mal à réintégrer cette famille. Pourquoi ? Je ne sais pas trop.

Est - ce la période où se situe l' action, entre le printemps 1942 et le printemps 1945, ou bien mes conditions de liseuse?

Ma lecture a été plus hachée car je l' avais commencée à la maison depuis quelques jours. Puis ce bouquin m' a suivie pendant ma balade bretonne. Et j' ai fini de le lire au retour à la maison .

Je ne l’ ai pas lu aussi assidument que d’ habitude.

Personnellement j' aurai mis un S au titre....

Il faut dire aussi que dans cet opus, c’ est surtout la vie des enfants devenus adultes qui est décrite, ainsi que l’ émancipation des femmes, la recherche d’ « autre chose » des hommes. Les cousines Clary et Polly rêvent d’ indépendance londonienne,  Louise de mariage qui se révèlera n’ être qu’ un mirage malgré un bébé.

Les adultes y vont de leurs tromperies pour effacer leur ennui.

Privations, inconscience, désir de vie, ignorance, mise à l'écart , et la vie qui continue, fulgurante, inexorablement, vaille que vaille, courageusement, tristement, égoïstement parfois...

On se pose des questions en fin de lecture :

. Le frère dont on est sans nouvelles depuis le début de la guerre est – il mort ou bien va – t – il revenir ?

. Qui va divorcer ?

. Qui va enfin déclarer sa flamme à l’ être aimé ?

. Qui aime qui ?

. Comment la vie ( leur vie) va – t – elle reprendre après la guerre ?

« Vous le saurez dans le prochain épisode ! »

pour parodier un slogan devenu célèbre.

Ce sera l’ avant dernier tome « Nouveau Départ ». J’ espère qu’ il sera agréable à lire.

Pour se détendre, allez voir le résumé de "Mamie Cascade". 

Partager cet article
Repost0
23 juin 2021 3 23 /06 /juin /2021 05:00

Marguerite, alias Jackie, ancienne cascadeuse de 80 ans, en a assez de sa vie coincée dans son fauteuil roulant à cause d’ une mauvaise chute.

Rien que de découvrir la couverture donne envie d' ouvrir le livre!

Elle est veuve depuis des années, oubliée par son fils unique qui vit en Australie, elle se sent seule malgré le soutien et la joie de vivre d’ Ophélie son aide -  ménagère.

Comment en finir avec la vie quand on est en fauteuil roulant dans un pavillon de plain – pied ?

C’ est un ami réalisateur de films d’ action qui lui propose de reprendre la cascade qui a fait son succès.

Voilà l’ occasion rêvée !

Pour mettre toutes les « chances » de son coté, Marguerite renoue avec son ancien mécanicien Micka, donne 5 mois à Georges son médecin pour remettre d’ aplomb sa cheville fracturée, contacte Gustave pour écrire ses mémoires – testament.

Mais tout ne va pas se passer comme elle l’ espère.

 Et s’il suffisait d’une rencontre pour changer une vie ?

Petit livre plus qu’ agréable à lire qui aborde des sujets forts : la vieillesse , la fin de vie, la dépendance, le suicide, la recherche de ses origines, la force de l’ amitié.

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 juin 2021 1 14 /06 /juin /2021 05:00

C’ est un pavé de 637 pages, mais il se lit facilement.

C’ est une enquête à la fois familiale et policière.

L’ action se passe à la fin des années 80, en Angleterre, quand il n’ y avait pas encore ni les portables ni Internet.

Béatrix Abberley, une vieille dame célibataire, ouvre la porte à un homme dont elle sait pertinemment qu’ il est là pour l’ assassiner.

Elle est aussi la sœur de Tristam Abberley, poète reconnu et mort en Espagne en 1936 pendant la guerre civile.

On pourrait croire que tout est écrit dés les premières pages , mais ce crime est maquillé en cambriolage. Pourquoi ?

Charlotte Landram, sa nièce par alliance décide de mener l’ enquête. Elle va soulever le voile des secrets de sa famille et il est bien plus lourd qu’ elle ne le pense.

On navigue entre les évènements vécus par Tristam Abberley  le frère -  poète, avec ses compagnons de combat pendant la guerre d’ Espagne, et les répercussions qu’ ont ses courriers adressés à sa sœur Beatrix, et découverts 50 ans plus tard !

Je me suis ainsi replongée dans une période de l’ Histoire de l’ Espagne et des implications de l’ Europe que je ne connaissais pas. C’ est une façon agréable de mener enquête policière et Histoire en s’ instruisant sans s’ en rendre compte.

En plus, on visite la campagne anglaise, les paysages ruraux, les cottages, les pubs. On s’ évade entre deux rebondissements de l’ affaire. Et on boit du thé !

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juin 2021 5 11 /06 /juin /2021 05:00

Surprenant ce livre. Déjà l' écrivain, Alex Lutz, c' est un acteur connu que la curiosité de le trouver auteur m' a poussée à ouvrir ces (ses) pages. Ces ou ses... car étonnament le narrateur n' est pas Alex mais un radiateur!

Cela semble surréaliste qu' un radiateur d' appoint raconte sa vie de produit à acheter coûte que coûte vu son prix avantageux, et sa position en tête de gondole dans le magasin de bricolage d' une zone industrielle qui n' en finit pas de dévorer la pseudo campagne qui l' entoure.

Ce radiateur avoue même qu' il a un gros défaut de conception: un double autocollant hyper résistant! On navigue au milieu d' une galerie de personnages, certains, hauts en couleurs, d' autres blasés,soumis, en colère, voire dépressifs;

Françoise qui se gèle dans son appartement et qui céde à la tentation  de l' achat complulsif de ce radiateur pour se réchauffer un eu,

Thibault, son fils expatrié en Allemange et trop loin pour l' aider, la soutenir...,

Etienne le patron du magasin qui veut faire du prix à tout prix

Colette l' amie de Françoise, Xavier le chef de rayon qui fait ce qu' on lui dit de faire, Alaya la caissière qui subit, et Patricia au fort caractère, 

C' est un roman sur notre monde de consommation, là où les zones industrielles mangent les zones de vies, là où la vente du toujours plus étouffe avec négligence et sans complaisance le consommateur ébloui par la publicité.

Un livre qui pousse à la réflexion sur notre société de consommation.

 

Partager cet article
Repost0
4 juin 2021 5 04 /06 /juin /2021 05:00

Après la lecture d' un thriller- polar, d' un roman d' espionnage, et d' un livre impénétrable où j' ai calé, il me fallait un truc, doux comme un bonbon.

J' ai choisi dans ma pile à lire un petit bouquin format poche avec une couverture sympa:

Noël, la neige, des amoureux, ça me promettait une belle histoire, une bluette qui démarre à cause d' une erreur d' orthographe..

Je n' ai pas été déçue! D' accord ce n' est pas de la grande littérature, d' accord on devine dés le premières pages la fin, mais ça détend!

Merry une jeune femme travaille en cumulant des heures supplémentaires dans une société de Consulting dirigée par un patron exigeant, hermétique et taciturne, afin de gagner de l' argent pour finir ses études.

Sa mère et son  frère trisomique plus jeune qu' elle, lui offrent pour son anniversaire un abonnement de 6 mois  sur un site de rencontres. 

Pas très emballée, elle finit par s' inscrire et s' étonne de recevoir une réponse . Elle et l' inconnu ont le même avatar!

Nous lecteurs nous savons tout, eux ignorent qui est qui! 

C' est une histoire fluide fraîche, simple et compliquée, légère où l' humour survole tout.

J' ai aimé les valeurs que ce livre développe, l' altruisme, la famille, l' esprit de Noël.

C' est un livre "cocooning".

 

Partager cet article
Repost0
2 juin 2021 3 02 /06 /juin /2021 05:00

J' ai calé!!!!!  

Je n' ai pas de catégorie "Mes non - lectures" c' est dommage car ce livre mérite d' y être;

Je me suis forcée pourtant mais j' ai rendu mon marque - page à la numéro 39.

J' aurai dû me méfier.... Il n' y a pas d' illustration sur la couverture, pourtant en général ça m' attire.

Camille de Tolédo, n' est qu' un nom de plume, le vrai est Alexis Mital. Pourquoi se cacher quand on écrit sur sa famille et ses aïeux.

Et il n' y a jamais de point de fin de phrases sauf quand est retranscrit le texte d' un ancètre.

Tout est à la suite, des bouts de textes interrompus par des points de suspension, des phrases en italiques quand l' auteur pense. C' est seulement là qu' il emploie le pronom "je". Le reste du temps il parle de lui à la 3ème personne.

Il part avec ses enfants vers la ville de l' Est, (avec une majuscule) , et quitte le ville de l' Ouest (avec une autre majuscule), pour se reconstruire. Pourquoi ne pas dire qu' il quitte Paris pour Berlin afin de fuir les souvenirs de son frère, de sa mère et de son père?

Il ne parle pas de son épouse, de la mère de ses enfants, Elle n' existe pas?

Il y a de minuscules photos en noir et blanc qui émaillent le récit. J' ai pourtant de bonnes lunettes, je n' ai pas vu ce qu' elles représentaient ni le rapport avec ce qu' elles étaient sensées illustrer. Peut être n' y en avait - il pas...

Je ne peux pas dire que je n' ai pas aimé ce livre, je ne l' ai pas lu. Ou plutôt je n' ai pas réussi à le lire. Trop hermétique pour moi.

Je suis pourtant littéraire mais alors je dois être une littéraire basique car il parait que ce livre faisait parti du quatuor final du Goncourt 2020. Serai - je allergique aux prix littéraires?

Peut être qu' un jour je reprendrai ce livre, mais pas tout de suite!

 

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
19 mai 2021 3 19 /05 /mai /2021 05:00

C' est  le tome 2, la suite de "C' est arrivé demain". La lecture est aussi fluide que dans le 1er opus, on ne se noie pas dans le vocabulaire technique, même si on n' est pas informaticien.

Dns le premier livre, Maya, une des 9 hackeurs "Robin des Bois" avait disparu. Au début de celui - ci elle est en facheuse situation.

Bien que le seul mot d' ordre de leur groupe est de ne pas se réunir, voilà qu'ON   convoque  Ekaterina, Mateo, Janice, Cordelia, Maya, Diego, Vital, Malik à Kiev.

Qui est ON? Ils ne sont que 8! Qui est le 9ème?

Qui a eu l' idée de créer ce groupe destiné à rendre le Monde meilleur, ou tout au moins plus juste? Et à faire tomber les "fauves" qui ont tous les pouvoirs et qui agissent sans que personne ne sache comment les stopper. Pourquoi?

Un autre problème se pose: Maya n' est pas au rendez - vous .

Il faut reconnaitre que bien que soumise au confinement, j' ai voyagé avec les personnages de ce roman d' espionnage: je suis allée à Londres, Berlin, Kiev, Rome, l'île de Jersey, Istanbul et même la Syrie en guerre, sans jamais ressentir le moindre décalage horaire!  J' ai utilisé des moyens de transport inouïs. 

J' ai aimé lire les chapitres courts, passer d' un personnage à un autre, et en même temps changer de ville. découvrir des illustrations au fil des pages, et m' arreter à la fin du livre sur un suspens.

Il faudra attendre le tome 3 en cours d' écriture.

Faites vite Monsieur Marc Lévy!

 

 

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : La cour de re - créations de Mimi
  • : mon quotidien et mes loisirs.
  • Contact

Bienvenue chez moi.

Maman 3 fois, Mamy 1 fois, et Mimi tout le temps, j' ai toujours eu des fourmis dans mes 10 doigts. Ils ne se sentent bien qu' en tripatouillant des fils et des tissus. Et puis certains mais pas tous, aiment aussi écrire au crayon ou au clavier.

Merci de vos visites, en espérant que ma cour de ré - créations sera aussi la vôtre.

A bientôt.

Quelle heure est-il?

"Des lettres et des mots"

Si comme moi vous aimez les lettres qui font de jolis mots, venez me rejoindre dans ma communauté afin de partager nos alphabécedaires personnels.